J’ai passé au feu! Voici ce qu’il s’est passé

Certains d’entres-vous le savent déjà, jeudi le 17 mai, il y a eu un incendie dans le bloc ou j’habitais à ce moment-là. Quelques mois plus tard, maintenant que je suis dans mon nouvel appartement, je vous donne finalement les détails.

Note: j’habitais au 8e étage de l’immeuble qui en contenait 9.

Photo de couverture et article radio-Canada: Lien 

Quelques jours avant:

J’étais déjà en train de faire mes boîtes pour le déménagement dans 1 mois.

Voici comment ça c’est passé le soir même: 

Vers 17h30 je me décide de m’installer à mon bureau pour étudier (oui j’avais un cours d’été). Je m’installe, j’ouvre mes livres et je commence à faire des exercices de math. Une dizaine de minutes plus tard j’entends un drôle de bruit constant. Rien je me dis, qu’ils font des travaux dans deux logements près du mien. Je me dis que c’est surement une scie par exemple. Après quelques minutes, je trouve étrange que le bruit n’arrête toujours pas et je décide d’aller voir dans le couloir de quel endroit venait le bruit (ils rénovaient l’appartement à ma gauche et un plus loin à ma droite). Une fois dans le couloir, je me rends bien compte que le bruit ne vient pas d’un endroit précisément, mais bien de partout! C’est à ce moment que je réalise que c’est l’alarme d’incendie qui sonne. Pas de stress, je me dis, ça peut arriver une fausse alarme.

Je rentre rapidement dans mon appartement, ramasse mes clés et mon cellulaire et je mets les premiers souliers sur le bord (mauvais choix). Bon, c’est là que vous allez me juger (oui, effectivement), je n’ai pas pris de manteau… Et j’ai laissé mon chat dans mon appartement. Pour cela, je dois dire que puisque le bloc est entièrement en béton, il n’y a presque aucune chance qu’un feu se rendre jusqu’à mon appartement et deuxièmement, son harnais était brisé et elle est vraiment stressée à l’extérieur et essaye constamment de se sauver de nos bras pour se cacher (je savais que ça serait encore pire avec les alarmes des camions de pompier.

Je barre la porte et je descends jusqu’au 6e étage (pour changer d’escalier, mon bloc est un peu étrange) et je me rends compte que de la fumée sort par toutes les fentes des murs (lampe, boite d’alarme pour les incendies, etc.).  OK. Il y a vraiment un feu. Pas le temps de virer de bord, je sors dehors et je vois déjà 2-3 camions de pompier et de la police en masse. Je n’ai rien avec moi sauf mon cell, donc j’appelle mon chum, qui ne me répond pas, car son cell est toujours sur silencieux. J’appelle donc ma mère, un peu en panique, lui explique la situation et elle dit qu’elle va venir me chercher, mais qu’elle est loin. Plutôt que d’attendre sur place où plusieurs rues sont bloquées, je décide de marcher jusqu’à St-Roch ou elle va pouvoir venir me chercher.

Elle arrive finalement environ 20 min plus tard. Une fois chez elle, je rappelle mon chum et il me dit qu’il va venir me chercher. Bien que j’avais l’option de pouvoir dormir chez ma mère, mon chum est venu me chercher, car j’ai déjà plusieurs choses chez lui pour les fois ou j’y dors.

Avant d’aller chez lui, on retourne voir à mon appartement si on peut y entrer pour aller chercher mon chat :'( . Selon zone 911, l’incendie est maîtrisé et tout le monde est évacué, mais on ne sait pas si on va pouvoir y retourner.  Impossible de rentrer dans l’immeuble et ils ne savent pas quand ça va être possible. Il est environ 20h, on décide donc d’aller quelque part proche pour attendre le plus longtemps possible si on peut y aller ce soir. Vers 21h30, toujours pas possible, on décide de retourner chez lui et réessayer le lendemain.

Le 18 mai (le lendemain) 

(Le 18 mai c’est la fête à Tatiana!)

Première chose le matin, on y retourne pour voir si on peut y entrer. Impossible, tout est barré et ils ont changé les serrures du bloc. On est également incapable de voir de l’extérieur les dommages dans mon appartement. Je vais donc avec mon chum chez ses parents (où il travaillait à ce moment-là). Puisqu’il a son entreprise, il travaille de la maison). Heureusement, à ce moment, je me faisais livrer mes colis chez mes beaux-parents ? et j’avais reçu mon nouveau livre pour m’occuper! On appelle au service de l’immeuble et on nous dit qu’on pourra aller chercher nos choses essentielles vers 13h seulement.

13h arrive finalement et on se rend à l’immeuble! On y entre assez rapidement. Première chose: ça sent la fumée. On monte à mon étage. Toutes toutes les portes ont été défoncées par les pompiers. On voit des appartements où on ne voit même plus le sol tellement ils sont couverts de suie (au 8e étage et le feu a commencé au 2e!) Heureusement, mon appartement étant à une extrémité du bloc, loin des ventilations, il a été épargné du plus gros.

Priorité pour nous: retrouver notre chat! Elle est peureuse et on a peur qu’elle soit sortie par la porte. Les pompiers ont également ouvert la porte du patio et des escaliers. Mon patio est connecté aux autres balcons, elle peut donc être partie n’importe où dans le bloc. C’est à ce moment que je me suis vraiment mise à m’inquiéter, on ne la voie pas, elle n’a rien mangé dans son plat (elle est très gourmande) et même si on secoue ses gâteries elle ne vient pas. Après 10 minutes de recherche sur l’étage au complet, je me mets à pleurer et capoter de ne pas la trouver. Je me sens mal et je me dis que j’aurais dû l’apporter avec moi! Mon chum capote autant et la dame qui est montée avec nous (nous n’avions pas le droit d’aller seuls sur les étages puisque tous les appartements étaient ouverts) nous dit de nous dépêcher. Il n’est pas question qu’on parte sans mon chat!

Désespérée, je retourne dans l’appartement et je demande à mon chum s’il a bien vérifié partout. C’est à ce moment que je vois sa petite face peureuse sortir de sous le lit! Effectivement, elle s’était cachée à l’intérieur du sommier. Fort probablement que les pompiers lui avaient fait tellement peur qu’elle n’était pas sortie depuis! Dès que je tente de l’attraper, elle retourne s’y cacher et nous avons dû soulever le lit au complet pour qu’elle décide de sortir.

On part avec elle et quelques morceaux de vêtements et choses essentielles. On va immédiatement à l’animalerie acheter du savon pour elle (car elle a de la suie sur ses pattes) , une litière jetable et de la nourriture.

Ce qu’il s’est passé ensuite

J’ai heureusement des assurances. Je suis chez Desjardins et j’ai été très satisfaite du service que j’ai reçu. Effectivement, ils m’ont prise en charge dès le début de la semaine. Je suis retournée à mon appartement avec la personne responsable de mon dossier pour évaluer les dégâts. J’ai aussi pu aller reprendre quelques autres choses dont j’avais besoin. C’est aussi à ce moment que j’ai appris que personne ne pourra réintégrer les logements avant au moins 6 mois, si ce n’est pas plus. Je suis chanceuse puisque de toute façon je déménageais dans à peine 1 mois.

Après avoir fait l’évaluation par Sinisco pour le nettoyage par eu de tous les dégâts, leur évaluation dépassait le montant de couverture d’assurance que j’avais sans compter les choses qu’on allait devoir jeter! Clairement exagérée, car mon appartement était un des moins pires. Je décide donc de recevoir le montant total de mes assurances, mais je dois tout aller ramasser et nettoyer moi-même. Heureusement, puisque je déménageais avec mon chum, il y avait beaucoup de choses que je ne gardais pas (ex mon lit).

En bref, on a jeté plus de 20 sacs de vidanges plus tous les meubles que je ne gardais pas (matelas, sommier, base de lit, chaises de salle à manger, table extérieure, etc.) . Moi qui souhaitais simplifier mon stock et être un peu plus minimaliste! Disons que ça n’aurait pas pu être plus efficace ?. Exemple de choses que nous avons dû jeter: toute la nourriture, toutes les choses en plastique, tous cosmétiques ouverts, etc. Nous avons tout déménagé le reste dans notre nouvel appartement et tout nettoyé. Même si l’objet semblait propre, on passait notre doigt dessus et il devenait noir! Tout était sale. C’est vraiment long et souvent ça prenait plus d’un nettoyage pour enlever toute la suie. Heureusement, mon chum, mon père et ma mère sont tous venus m’aider.

Je ne peux pas mentir que ma situation était certainement une des moins pires. J’avais des assurances qui m’ont permis de racheter ce dont j’avais besoin, une place où rester le temps du déménagement et de l’aide en masse pour tout déménager. Je voulais seulement écrire ce texte pour vous raconter un peu ce qui s’était passé (même si je pense que je l’ai déjà compté un million de fois). On ne pense jamais que ce genre de chose peut nous arriver! Dire que cela n’était jamais arriver dans ce bloc en plus de 30 ans et que c’est arrivé à cause de quelqu’un qui avait mal éteint son cigare dans sa voiture!

Je vous laisse après ce long texte sur quelques photos que j’avais. Les pires places étaient définitivement près de la hotte du four et dans la salle de bain (partout où il y avait de la ventilation ou des trous dans les murs).

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous recherchiez quelque chose?