S’aimez soi-même

Ça fait exactement 20 Saint-Valentins que je passe en célibataire. L’année passée, un de mes premiers articles sur ce blogue était sur Que faire quand on est (encore) célibataire à la St-Valentin.

Pour certains ça peut sembler peu, pour d’autres beaucoup.

Pour moi, ce n’est ni peu ni beaucoup. Et peu m’importe le nombre, ce sera la même chose.

Plus jeune, je vous aurais dit quelque chose de différent.

Bien sûr, à vingt ans je n’ai pas la prétention de dire que j’ai réglé tous les mystères de la vie, que j’ai la confiance de vous donner le secret mystérieux de l’amour de soi qui changera votre vie. Je laisse ça pour les livres de pseudo-psychologie.

Parfois je m’énerve moi-même. Quand je me mets à procrastiner alors que j’ai une liste de chose à faire plus longue que mon bras, ou quand je me mets à penser à la chose que j’ai dite il y a trois ans et qui était stupide, mais qu’il est trop tard pour changer et que je suis censé dormir.

Bref, je fais des choses stupides. Mais j’en fais moins qu’avant.

Parfois je coupe encore la parole aux gens sans m’en rendre compte. Maintenant j’arrive de temps en temps à arrêter mes paroles avant qu’elles sortent de ma tête, parfois non.

Il y a des journées où j’arrive à tout cocher ce qu’il y a sur ma liste. D’autres non.

Mais moins qu’avant.

On grandit et on avance, parfois on s’arrête et peut-être qu’on a l’impression de reculer. Qu’on sorte du chemin tracé et qu’on emprunte un autre, qu’on sorte carrément et qu’on se perde dans le bois, qu’on soit dans le noir et qu’on n’a pas l’impression de pouvoir s’en sortir.

Nous sommes tous à des endroits différents dans le bois. Parfois on se rencontre, et on continu notre chemin ensemble, parfois on se sépare.

Mais on est tous dans le bois.

Bref, je m’égare. Tout ça pour dire qu’on n’a pas le même rythme, et l’important pour moi c’est d’accepter son rythme. C’est d’aimer les progrès, accepter les arrêts et comprendre les recules.

L’important selon moi c’est de s’aimer, et d’aimer tout.

Et croyez-moi quand j’écris que je sais que c’est plus facile dit que fait.

Une des premières choses que je crois qu’il faut faire, c’est prendre soin de soi.

Prendre le temps de se maquiller le matin si c’est quelque chose qu’on aime faire pour soi, mettre les vêtements qu’on aime, se laver le visage chaque soir, quelque chose d’aussi simple que mettre du vernis à ongles.

Et on peut prendre soin de soi aussi en sortant de chez soi seule. Ou en restant seule devant un film.

Personnellement, m’octroyer une soirée au cinéma seule, ou prendre le temps de me faire un pop-corn et avoir comme date un bon livre,  je ne peux pas en être plus heureuse.

Et être seule n’est pas la seule solution, et il n’y a rien de mal à vouloir être avec des gens. Simplement, dans mon humble opinion, je crois aussi qu’il faut être bien avec soi-même, autant qu’avec les autres.

Cependant, c’est vous qui décidez pour vous.

You do you. Parce que, et je sais que je me répète de certain article, mais qui de mieux que vous, pour savoir ce qui est bien pour vous?

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous recherchiez quelque chose?